Data Fossil – Atelier

Extraire/traiter/générer un fossile de données

En 1997, dans sa thèse de Master Organic Information Design, Ben Fry compare les flux de données numériques à un écosystème organique. Dans ce document, il développe l’idée que ces flux possèdent
une plasticité et des comportements à part entière liés au medium numérique, les rendant d’une certaine façon
« vivants ».

Aujourd’hui, l’air du temps nous pousse à envoyer nos données personnelles dans des « nuages », espérant
qu’elles y restent le plus longtemps possible, éternellement pourquoi pas. Partant de ce constat, Fossiles numériques s’interroge sur la possibilité d’effectuer le processus inverse et de conférer un destin physique et tangible à ces données. Le but est de se transformer en paléontologue/géologue numérique et d’extraire/traiter/générer des « fossiles » de données.

Cet atelier s’est déroulé du 29 au 31 mars 2016 à Stereolux et deux jours au Fabmake de Nantes. Il a été mené par Stéphane Buellet (préparé avec Julia Puyo) sur l’invitation de Boris Letessier.

Article sur Strabic.